One Piece Adventure

Venez vivre l'aventure dans la peau d'un pirate, d'un marine, chasseur de prime ou autre... L'histoire se passe 100 ans après l'exécution de Gol.D.Roger
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée

Aller en bas 
AuteurMessage
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 20:13

L'illusionniste, fraîchement enfui de la "Plus grande Base Marine d'Est Blue", devait se faire discret, navigant tant bien que mal sur son majestueux Galion, l'air frais lui soufflait au visage, quel sensation épouvantable, cette odeur de poissons pas frais, vous l'aurez compris le voici presque arriver à....à la ville la proche tout simplement....Pour un stratège s'autoproclamant Prince il naviguait comme un pied, mais par je ne sais quel miracle il arriva vers le pors en seulement quelques Heures de navigation hasardeuse au gré du vent marin.

Ou plutôt hivernal, Oui en effet le pirate était au cœur d’un climat hivernal, il neigeait abondement, on se serait cru dans une de ces fameuse île ou il neigeait sans arrêt à Grand Line, il s’était juste assoupi quelques temps et le voici tout droit dirigé vers le trou du c** du monde….

Il descendit et regarda ce paysage Blanc qui s’étendait sur toute cette ile de taille moyenne, il avait quelques peu froid mais son manteau le réchauffait un peu, maigres satisfaction mais quand même bonne à prendre, et paya généreusement le responsable du lieu pour qu'il garde un oeil sur son fidèle Galion, il en profita pour demander ou il était exactement, le vielle Homme répondit quelque peu étonné un peu triste comme s‘il était désolé pour le jeune homme:

« Ca se voit que vous êtes pas d'ici vous, ici vous êtes à Mecaniqua , jeune homme »

Black fit un signe de tête avec un regarde vide et des yeux entrouverts l’aire de dire « Dans quel p***** de coin paumé j’ai atterrie…. », il y’avait quelques garde habillé en tenu chaude et grise, des anoraks plus précisément et armé jusqu’aux dents, bien étrange pour une si « tranquille » petite ville. Même Shell était moins sécurisé, le vielle homme attendit que le garde détourne les yeux quelques secondes pour s’approcher de Black et lui chuchoter à l’oreille tout en serrant le bras ce dernier:

« Tu es si jeune…Tellement jeune… Fuis tant que tu le peux, tu es trop jeune pour ça.. »

Black surpris par la fougue de ce vieillard se préparer à sortir son couteau, après tout il n’y avait qu’une autre personne dans les environs, ses illusions couvriraient le meurtre qu’il s’apprêtait à commettre , mais à cet instant le garde se retourna et le vielle homme s’éloigna du jeune homme aussi tôt, il regarda de plus près le vieillard et déduit avec aisance son extrême pauvreté ou son extrême stupidité ça reste à voir… Par un temps pareil vêtu de simple haillon, une combinaison en bien mauvais état, Black en aurait presque eut pitié, mais se rappela que ce vieux fou osa s’aventurer trop près de lui et osa le toucher….Quelle indignation!


Dernière édition par Black Raven le Jeu 26 Jan - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 20:14

Laissant ce différant de coté et ignorant ce pauvre fou, le pirate continua sa route, le garde le regardait avec convoitise, pour un garde un cachait bien ma sa présence, Black pouvait la sentir sans trop de problème, il pressa le pas, le garde fit de même, il essaya de le semer, mais on aurait dit qu’il multipliait peu importe la manière dont il le semer il le retrouvait continuellement…..
Il utilisa ses illusions mais le traqueur sortait encore et encore de nulle part…..C’était décidé, il devait trouver un moyen de le combattre au corps à corps avec zéro risque….L’idéal serait un ruelle sombre, comme à son habitude, de plus ce serait facile en vu de ce ciel blanc ivoire, c’était le signe qu’il commençait à se faire tard.


Il exécuta alors son dessein, il tenta d’abord comme première approche plus « normal », passer d’une voix à l’autre de manière imprévisible, mais rien n’y faisait il revenait tout le temps, comment cela était possible? Un seul Homme ne peut être partout à la fois! Il se décida alors à utiliser ses capacité d’illusionniste, créant un « clone » illusoires faisant prendre à contre sens pour forcer le garde à le suivre tandis que l’illusionniste prend la poudre d’escampette, cela fonctionna. Mais pas bien longtemps apparemment car quelques mètres plus loin il retrouva le garde, il opta cette fois pour un affrontement direct, le garde tenait une sorte de Lance métallique fourchue, avec au cœur des fourches une sphère bleuté reluisante, ne savant pas vraiment à quoi s’attendre il resta sur ses gardes.

Et il avait bien raison, à peine il sortit ses armes pour se préparer à tirer que la lance brilla et de cette drôle de sphère sortit un rayon bleu dont quelques étincelles foudroyante ornaient la couche externe, il esquiva le rayon de justesse en bifurquant vers la droite, et comme tout tireur qui se respecte il eut le temps de tirer, la balle l’effleura sur la joue seulement, il s’en suivit une brulure sans gravité, Black profita de la vapeur que produisit le rayon destructeur à la neige opposément froide, un vent poussiéreux et de terreux se mêlait au mélange fugace, Black en profita pour prendre la première ruelle, sauter d’une beigne à ordure et escalader agilement la tuyauterie affin d’atteindre le toit, mais une fois en haut il faillit tomber maladroitement et dangereusement, mais ce redressa aussi tôt, mais le garde, aveuglé par la fumée tira de manière hasardeuse, et, de justesse il se redressa faisant que le rayon ne fit que l‘effleurer au bras gauche, grâce à son épais manteau le effet furent grandement réduit, mais son bras gauche était temporairement paralysé par l’onde de choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 20:15

Si la force n’était pas son point fort sa rapidité et son agilité continuellement sollicités durant ses nombreux vole et même ses fuites face aux forces de l’ordre on en fait un fuyard souple et vif de premier choix, blessé ou non, il sauta de bâtiment en bâtiment en prenant de l’élan , et remarqua que tout les bâtiments se ressemblaient , gris maussades et ressemblant à de vielle manufacture en ruine, faites de briques poussiéreuses et de taule usés , sauf un tout en haut plus grand et allongé que les autres, il n’avait étrangement pas fait attention à ça pendant sa course poursuite, c’était surement l’effet de  « Je sauve ma peau d’abord ».


Il s’accroupie au sol et rampa jusqu’au bord du bâtiment carré, il s’y dissimula juste assez pour entrevoir le garde qu’il avait toucher, ou plutôt les gardes! En effet plusieurs autre garde vêtus du même uniforme ne tardèrent pas à le rejoindre, pas étonnant qu’ils n’arrivait pas à les semer… S’il n’avait pas fuit à cet instant il aurait certainement fini entre leurs mains tôt ou tard.

Mais la satisfaction était de courte durée, une présence minime mais hostile se dressait derrière lui, tout près, trop près! A quelques mètres seulement, il aurait bien essayer d’utiliser ses illusion mais c’était trop risqué, il n’était pas sure que l’attaque toucherait sa cible à temps, surtout que l’adversaire semblait vif également ca lui compliquait bien la tache….. Il plongea lentement sa main droite dans la poche de son manteau, et mis la main sur le manche de sa lame près à dégainer sa lame dès qu’il se retournerait, la présence était juste derrière, il entendit un bruit strident, comme si une lame fendait ce vent d’hivers sans crier garde.

Il se retourna et dégaina son couteau à une vitesse folle, les deux couteaux s’entrechoquèrent net! Il regarda son opposant…..Son opposante plutôt, oui cette poitrine proéminente , et ces hanche si finement taillés dans cette combinaison de cuire ne trompaient personne, était ce un moyen d’user de ses charmes pour tuer l’adversaire quand il regardera « ailleurs » , ou était elle juste une sadomaso désireuse d’attraper un Rhume et une suffocation en prime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 20:16

Il hésitait encore entre les deux, mais une chose et sure ce pays ne contient que des fêlé du bocal…. Pourquoi étaient ils tous à ses trousses? Comment un endroit aussi paumé peu vouloir la peau d’un simple étranger? Tant de question sans réponse mais le temps était à l’affrontement , il recula, car sa dégaine rapide multipliait le tranchant en un coup et non à long terme, la jeune femme grâce à sa réaction rapide et instinctive protégea sa lame en utilisant le même principe que le Quick And Fire, ainsi sa lame évita d’être entièrement trancher et se fissura seulement.

Les deux adversaire reculèrent d’un bon et repartirent de plus belle, ils se tournaient autours, guettant la moindre faille de l’adversaire pour attaquer furtivement , ils savaient tout deux qu’ils pas des bourrin, ni des experts en combat reproché, ils misaient sur l’effet de surprise, elle attaqua une nouvelle fois Black esquiva en se baissant il en profita pour trancher un coup sec en s’approchant d’elle à vive allure, elle esquiva en faisant un très léger salto, elle était agile la bougre, il tenta alors une approche plus sournoise, elle ignorait surement tout de ses capacité démoniaques, c’était une chance inespéré, il la fixa droit dans les yeux pendant quelques seconde pendant qu’ils avançaient minutieusement sans prendre de risque idiot, le tour était joué, l’illusionniste disparut dans un vol de corbeau, et dans la pénombre juste derrière elle il posa sa lame sur sa gorge, prêt à trancher der sans froid, il s’arrêta quand il sentit la lame de la femme assassin sur son estomac, cette dernière s’exclama avec une expression des plus sérieuse:

«  Un assassin couvre toujours ses arrières. »

Il jubilait à l’idée qu’un adversaire si fort se dressait face à lui, même si, dans le cas ou son bras gauche n’était pas paralysé il aurait facilement arrêter la lame et fini le travail comme il se doit, mais en même temps il ne voulait pas trop s’attarder ici, ils reculèrent tout deux sur leurs gardes et rangèrent prudemment leurs couteaux, elle lui fit signe de ne pas faire plus de bruit, leurs affrontement n’a pas du être si silencieux que ça, ils attendirent que les gardes soient parti, pour pouvoir parler plus tranquillement, en attendant, ils se surveillaient d’un aire méfiant, comme si la dites trêve n’était que mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 20:17

Elle s’avança prudemment en sa direction et annonça en retirant son masque en latex laissant apparaitre son visage, elle libera sa chevelure d’or et le regarda de ses yeux en amande de couleur jade, sa peau était incroyablement blanche, presque autant que les flocons de neige qui flottaient un peu partout, portés par un vent glacial, elle humecta ses lèvres d’un rose pale, surement à cause du froid, c’était le signe qu’elle allait parler d’une seconde à l’autre, chose qu’elle fit en se retournant, et se rapprochant des bords:

« Je vois que tu as fait connaissance avec le comité d’accueil, Black Raven Dit l’illusionniste veuillez me suivre je vous pris »

Sans attendre sa réponse elle enjamba l’épais rebord et se glissa en jusqu’à la beigne en s’agrippant à la tuyauterie, comment une inconnue sortie de nulle part, qui a faillit le tuer quelque minutes plus tôt au beau milieu de ….Nulle part justement, l’invitant à la suivre comme si de rien n’était et comment connaissait elles son nom?! Quoique le royaume avait un nom, le « charmant royaume de Mecaniqua », pas si charmant en vu de la situation…. Mais peu importe, il n’avait pas tellement le choix c’était ça ou se faire repéré, blessé par des gardes Ruskov tôt ou tard, il ne fit pas la fine bouche et se hissa jusqu’en bas, suivant avec vigilance les pas de cette jeune femme en combinaison de latex.

Après avoir éviter de se faire repéré six ou sept fois à travers ce labyrinthe de taule et de neige, ils arrivèrent au beau milieu d’une impasse , que pouvez elle bien faire, attendre qu’ils se fassent tout deux capturer par sa faute? Ou était ce un de ces passages secret digne des films d’espionnages de seconde zone? Contre tout attente il avait vu juste, elle déplaça la beigne à Ordure de quelques centimètres, puis souleva un trappe métallique camouflé par de la fausse neige fixé dessus, elle l’invita d’un signe de la main à rentrer également, pour une base secrète c’était pas l’endroit le plus clean à prendre, mais jugeant que sa survie en dépendait il la suivit une nouvelle fois.

Une fois à l’intérieurs, il analysa les lieu, c’était une sorte de cave au mur ferreux et rouillés, il y’avait de vielles personnes, des enfants, tous sales et malade, l’aire dans un endroit pareil, qu’importe son immensité, devait être irrespirable, tout le monde le regardait avec crainte et curiosité, la blonde s’était dirigé vers un vielle femme indou , le laissant dans une drôle de situation. Elle fini finalement de parler avec le dit médecin de ce taudis, à en juger par sa blouse brune et poussiéreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 21:11

Dans la pièce sombre et vaste, se trouvait en plus du pseudo-médecin et des membres du troisième âge, une poignet de garde munis de lance rouillées et tordu, à en juger par leurs états et celui de leurs équipement, il n’était pas des ennemis, de plus quand il rentra dans l’entre aucun d’eux ne réagit, surement par paresse et par incapacité…. Il les dévisagea longuement avant d’envisager de dire ses tout premier mots dans ce trou à rat depuis son arrivé, mais il avait tellement de remarque déplaisantes et cruelles que ca en faisait trop d’un coup, il effrayait apparemment les enfants de ce todis à en juger par leurs expression, ils n’étaient pas habituer à accueillir des invités de son rang surement. Il regarda la femme blonde se rendre derrière un de ces rideaux usés, on pouvait entrevoir quelques bout de chaires de par quelques trou mais il n’en voyait pas la peine la luxure n’avait pas d’effet sur les êtres viles tel que lui, la doctoresse lui fit signe de venir, il s’assied sur un tabouret boiteux et retira son manteau pour recevoir l’anti-tranquillisant, elle le piqua comme une rustre, une malotrue! Il ne pouvait s’empêcher de l’ouvrir à cet instant, il braya d’un regard menaçant:

« Ohhh! T’as eut ton doctorat dans un pochette surprise ma parole?! Calme toi la pseudo doctoresse, va vénérer Boudah ou je ne sais qui plutôt…. »

A cet instant, il pouvait lire dans ses yeux ses intention avec aisance, un aiguille et quelques scalpels à porter, il ne fallait pas chercher bien loin pour comprendre, il aurait bien prit son couteau pour se défendre mais il était restait dans une poche de son manteau un peu plus loin, allait elle vraiment exécuter son dessein aussi simplement et impunément que ça? Devant des enfants et tant de témoins? Cela n’était pas contre son étique sans véritable étique à proprement parler, mais il ici il s’agissait de lui et cela changeait tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Raven

avatar

Messages : 23
EXP : 63
Date d'inscription : 29/12/2011

Feuille de personnage
Expérience:
6300/8000  (6300/8000)
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   Jeu 26 Jan - 21:13

Il eut de la chance que la blonde arriva à temps pour arrêter l’acte insensé en lui rappelant qu’il s’agissait d’un blessé après tout, il soupira de soulagement, narguant la doctoresse par un tirage de langue malicieux, il jeta un coup d’œil sur sa « sauveuse », elle était maintenant vêtu d’un pantalon militaire et d’un débardeur taché d’huile marron, et sur sa chevelure blonde, elle avait mit un bandana rouge sang et à ses pied des bottes de randonneur, un look de mechano, il y’en a qui aime ca après tout ce n’était pas à lui de juger son amoure pour l’huile de vidange. Elle se présenta alors en quelques mots et sans s’attarder sur les détails inutiles:

« Mon nom est Blair, je suis une des leadeurs de la résistance contre ce régime communiste qui tue à petit feu nos femmes et nos enfants, et ceux que tu vois la sont d’anciens gardes et travailleurs ayant deserter leurs poste pour rejoindre le mouvement, nous avons également quelques base à travers L’ile dirigé par d’autre leaders tout comme moi, Black Raven je t’en pris rejoins nous, apporte nous ton aide, tu es un Pirate de quarante millions de Berrys après tout »

Sur ces paroles elle s’agenouilla le autres en avaient les larmes au yeux, témoignage évident de leurs malheurs, mais Black n’était pas du tout intéressé renverser le pouvoir dans une ville non situé sur la carte, a quoi bon il n’avait rien à y gagner… Il déclina l’offre reprenant son manteau et se dirigea vers la sortit tournant le dos à ces personnes en détresse, et répondit d’une manière très claire:

« Je fais pas dans le caritatif, cherchez une autre bonne poire à arnaquer »

Blair se releva et annonça d’un voix grave et les yeux presque larmoyants :

« Je t’en supplie voit ça comme un dette à rendre, aide nous à détrôner Vegas! »

A l’écoute de ce nom il s’arrêta et affirma d’un ton enjouer et malicieux :

« Yosh je suis de la partie…. »

Avant qu’ils ne puissent se réjouir de cette « victoire moral » il continua d’un aire sournois et malsain:

« Mais c’est moi qui dirige les opérations à partir de maintenant ! ♫ »

Ainsi son nouveau projet entreprit il était prêt aider le bas peuple qui festoyaient, et jubilaient, mais qu’était son véritable objectif? Il n’était pas gentil de Nature cela même un aveugle le comprendrait, que mijotait il?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Totalitarisme, Affaire personnelle Part 1 Terminée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première mission pour Pyro et fourberie de ma part. [Terminé]
» Ce n'est pas une affaire personnelle.
» Un nouveau départ... [Terminé - Rude An 6]
» Nouvel orphelinat, pour nouveau départ [Terminé]
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Adventure  :: East Blue :: Autres îles-
Sauter vers: